Les étapes du projet

Le Parc Naturel Urbain (PNU) est le fruit d’une approche croisée entre diagnostics scientifiques, techniques et paysagers, regards et contributions des habitants et des usagers et d’une concertation avec les partenaires.
Mars 2009 à avril 2011: construire le projet
De 2009 à 2011, la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées a été accompagnée par les bureaux d’études Rivière-Environnement et l’Atelier Physalis. Le Conservatoire Régional des Espaces Naturels d’Aquitaine (CREN) a, en parallèle, travaillé sur la programmation des actions de gestion et restauration des espaces naturels, formalisée via un plan quinquennal de gestion.

Les ateliers de concertation ont permis de réunir régulièrement élus, services de l’Etat et des collectivités territoriales, usagers, associations pour rendre compte de l’avancement des bureaux d’étude dans l’acquisition des connaissances, des questionnements, des propositions.
Balades urbaines, sorties en raft, conférences ont été organisées pour susciter et organiser le débat.
Un travail piloté par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour a permis d’organiser la concertation citoyenne en intégrant, dès le diagnostic, les représentations et attentes des habitants.

En avril 2011, la conseil communautaire adopte le schéma directeur d'aménagement du PNU, un socle de travail évolutif, cadre d'actions pour la valorisation des berges du gave.
2012 – 2014: dessiner le projet
En 2012, le groupement Signes Ouest/Artelia/Polyrythmic architectures est retenu pour dessiner les points forts du projet: la voie verte, les entrées, le pré Marsan, la signalétique..tandis que le cabinet Attractive and co accompagne la CDA pour la scénographie du parc qui prend la forme d'un parcours artistique.
2015: le projet sort de terre
L'année 2014 s'est terminée par le choix des entreprises en charge de la réalisation des travaux du Parc. Des travaux qui démarrent fin janvier 2015 pour une période de 10 mois.
Rendez-vous à l'automne 2015 pour l'inauguration du Parc. D'ici là, les berges du Gave se découvrent déjà...
Retour